3 clés pour relever le défi de l’Amour

Quelle est ta première pensée du matin quand tu te regardes dans la glace ? Toi, ami atypique, hypersensible, que la société par ignorance considère handicapé ou inadapté ? A quel point arrives-tu à bien vivre tes troubles dys, tes rayures de joli zèbre, tes difficultés de concentration, tes troubles autistiques et peut-être ta bipolarité ? Comment vies-tu l’amour dans ta vie de tous les jours ?

Aimer…

D’expérience, tu me diras que tu fais de ton mieux, que tu aimes les autres, que toi ce n’est pas trop grave si on ne t’aime pas, que tu voudrais être aimé pour qui tu es, que tu es une éponge, que tu aimes tout le monde, etc.

Et tu auras les larmes aux yeux peut-être, le regard vers le bas comme si tu n’osais pas croiser le mien de peur que j’y lise un criant « mais je veux qu’on m’aime moi ! » Tu me diras que l’amour c’est compliqué. Que quand ça pourrait être simple, bien, tu fais tout foirer. J’ai longtemps pensé comme toi.  C’est pour cela qu’aujourd’hui je te partage 3 clés pour relever le défi de l’amour.

Clé n°1 : Aime-toi

Oui, c’est la base. Tu pourras lever les yeux au ciel et dire que tu le sais, la théorie n’est pas suffisante. Non seulement tu vas en faire une réalité dans ta tête, mais aussi dans ton corps et dans ton cœur. Concrètement comment faire ? Il n’y a pas de bouton magique à active chez soi telle une option gratuite découverte après la prise de l’abonnement à une appli. Il n’y a que toi, avec tes peurs et tes doutes, tes angoisses, ta culpabilité et ton jugement. Nous y sommes tous lotis, hypersensibles ou pas, atypiques ou pas. C’est toi qui as le pouvoir de te regarder avec le cœur et de dire à ton cerveau de te laisser tranquille (je vais dire de « te foutre la paix ») sur ton poids, ton QI, tes troubles dys, ton style, tes émotions. J’ai regardé un film sur Netflix hier qui s’appelle « Isn’t it romantic ». Il y a aussi « I feel pretty ». ce sont des clichés je te l’accorde, mais des clichés qui nous font sourire, rire, verser une petite larme et nous rappellent que nous décidons le regard que nous portons sur nous-mêmes. Alors, au lieu de faire la liste de tout ce que tu ne supportes pas chez toi, au lieu de focaliser sur tes défauts, accepte d’être une personne magique et pars à la rencontre de ta richesse. Plus tu sauras mettre de l’amour dans ton cœur, d’abord pour toi, plus cela rejaillira sur l’extérieur. Nous recevons ce que nous donnons. Si tu t’envoies du positif, de l’amour, une vague de lumière intense, ta vie changera radicalement. Tu le fais déjà ? Bravo…n’aie pas peur et augmente la dose, on n’en a jamais assez. Tu es perplexe et doutes de ce que cela peut t’apporter. Expérimente et on en reparle. Tu ne vois pas comment te donner de l’amour ? Voici mon conseil : par dans tes souvenirs et regarde à quoi tu penses dès que tu dis le mot « amour ». Cela peut être une personne, un animal de compagnie, un moment vécu, un paysage. Prends ce qui vient. Visualise-le bien dans ta tête en détails. Respire profondément et calmement. Souris. Et descends progressivement cette image dans ton cœur. Pose-la ici en douceur et laisse-la prendre sa place. Tu sentiras une agréable sensation. C’est le début de l’amour en toi. Tu n’as plus qu’à recommencer souvent, à laisser grandir la sensation…et peu à peu l’image qui t’a aidé disparaîtra et ce sera toi qui te procureras cet amour. Tu seras fier de qui tu es, de ce que tu vis !

Clé n°2 : Fais-toi confiance

Oui, c’est la 2e étape. Seul toi peux t’aimer avant tout et pour cela il est important que tu le mérites à tes yeux. Cesse de repousser qui tu es et découvre à quel point tu es quelqu’un de spécial ! Tu as tendance à aimer tout le monde et à faire confiance presque aveuglément et pourtant tu n’arrives pas totalement à avoir confiance en toi. L’amour est aussi une question de confiance. Quand on est atypique, hypersensible ce n’est pas évident naturel de se faire confiance. Quand on est haut potentiel ou zèbre, on sait ce que l’on sait dans nos domaines de passion et de compétence et là on est sûr de nous. L’intellect et le savoir-faire c’est une chose, la confiance en qui nous sommes c’est autre chose. Cela peut être aussi une confiance dans tes capacités physiques ou tes performances artistiques. Tu t’entraînes donc tu maîtrises. L’hypersensibilité n’arrange pas les choses. Gagne ta confiance comme tu la gagnes auprès des autres. Qu’est-ce que c’est au fond la confiance ? Étymologiquement cela signifie qu’on remet quelque chose de précieux à quelqu’un, en se fiant à lui et en s’abandonnant ainsi à sa bienveillance et à sa bonne foi. Tu es ce qui existe de plus précieux pour toi, ça devrait être facile ! Et pourtant cela ne l’est pas. Bien souvent en tant que personne neuro-atypique, tu estimes que ta vie n’a pas ou peu de valeur. Les autres d’abord… toi on verra plus tard. Je dis STOP !

Tu es la personne la plus importante de ta vie. Et la vie c’est chouette ! Alors go ! Tu vas répondre à ces questions :

  • qu’est-ce qui fait que tu n’as pas confiance en toi ?
  • quelles sont tes zones de confort ? (lieu, compétences, situations)
  • quelles sont tes qualités ? (trouves-en au moins 25)
  • peux-tu envisager d’arrêter de te comparer à la Terre entière ?

Commence maintenant. Un pas après l’autre.

Clé n°3 : Accueille l’amour de l’autre tel qu’il peut te le donner

Nous y voilà. Dans ta belle hypersensibilité, dans ta riche différence, avec ton côté atypique, tu es face à l’autre et tu veux qu’il t’aime. Et la façon qu’il a de t’aimer n’a rien à voir avec la tienne. Regarde-toi dans le blanc des yeux. Comment aimes-tu ? passionnément ? intensément ? avec la peur viscérale d’être rejeté, abandonné, incompris, jugé ? Peur d’en faire trop ? pas assez ? pas comme il faut ? Ce sont toutes ces pensées parasites, toutes ces croyances limitantes qui t’empêchent d’être dans l’amour.

Toujours pas de bouton magique pour se purger de ces pensées toxiques. Une seule solution, développer tes supers pouvoirs ! Tu en as 2 cités au-dessus, les clés 1 et 2. Pour obtenir la clé n°3, il est nécessaire que tu partages tes codes et comprennent ceux de l’autre. Vous êtes deux libertés, deux réalités qui se rencontrez. Toi, avec ton côté extra-ordinaire, et l’autre. Que ce soit en couple, en famille, en belle amitié, un groupe…l’amour de soi et l’amour de l’autre demeurent complexes. Découvre comment tu aimes sans stress, sans obligation, sans perfection. Le véritable amour est quand on t’aime pour qui tu es et non pour ce que tu fais. Décode ta façon d’aimer et partage-la, explique-la le plus simplement possible. Invite l’autre à faire de même. Et je ne te parle pas de la vision philosophique de la situation, mais du quotidien. Pour toi, pour l’autre comment communiquer ? appels ? messages ? fréquence ? qu’est-ce que ça veut dire si tu écris, que l’autre et en ligne et qu’il ne répond pas ? Quelles sont tes peurs, tes attentes ? Partage-les aussi. Et reçois la réalité de l’autre. Il a souvent autant peur que toi, peur que toi tu lui fasses du mal ou te ne le comprenne pas…d’autant plus si vous êtes deux personnes hypersensibles et atypiques !

 

… et être aimé 

Nous ne changeons pas les gens, nous ne pouvons pas les forcer à nous aimer. Nous pouvons nous aimer, poser sur nous un regard doux et bienveillant, arrêter l’auto-flagellation et la culpabilité. Et nous pouvons regarder l’autre avec cette douceur et cette tendresse qui trépigne dans nos entrailles…sans l’envahir, sans le forcer, sans avoir peur. Juste pour qui il est. C’est savoir dire oui et non en conscience de ce que l’on veut et pas de ce que l’autre attend. Relever le défi de l’amour c’est aussi ne pas devenir dépendant de l’autre, couper l’attachement qui nous annihile et nous fait souffrir. C’est être pleinement soi !

Add a comment

*Please complete all fields correctly

Related Blogs

Posted by Claire Stride | avril 23, 2019
Changer de vie, trouver sa voie grâce à un test : c’est possible ! MNC Method : le test d’analyse de comportement et détecteur de motivations profondes
MNC Method : le test d’analyse de comportement et détecteur de motivations profondes Qu’est-ce qu’un test de personnalité ? Il existe sur le marché pléthore de tests qui nous mettent dans des...
Posted by Claire Stride | juillet 12, 2018
Tous handicapés ?! Etre atypique, hypersensible, surdoué, dys, différent n’est pas une maladie!
Quand on parle de handicap, on pense immanquablement à un fauteuil, à de la trisomie ou quelque chose qui se voit. Et nous savons tous à quel point nous ne...